Publié dans Chroniques

[Chronique] « The Memory Book » – Lara AVERY

J’ai terminé la semaine dernière ce magnifique livre qu’est « The Memory Book » de Lara Avery publié chez Lumen Editions.

The memory book

On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes ! Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.  C’est ainsi que naît son journal : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier.

Nous suivons Sam à travers ce livre écrit sous forme de journal intime mais ce n’est pas un journal comme les autres. En effet, elle écrit à la « future Sam » car elle sait qu’elle va finir par oublier à cause de sa maladie (Niemann-Pick de type C) mais elle veut à tout prix se souvenir de sa vie, de qui elle est, des gens qui l’ont marquée et qu’elle aime.

Sam est du genre à savoir ce qu’elle veut. Pour elle, sa vie est déjà toute tracée, elle va terminer major de sa promo, aller à l’université de New York et devenir une grande avocate. Elle va nourrir cet espoir de toutes ses forces jusqu’à presque en nier la maladie. Elle veut prouver qu’elle est plus forte, que son optimisme peut la sauver mais bien évidemment, ce n’est pas le cas et elle voit lentement ses projets s’éloigner quand ses crises se font de plus en plus nombreuses.

Cette lecture m’a vraiment marquée et je pense que je ne l’oublierai jamais. Ce récit est rempli d’émotions, on partage presque la vie de Sammie, on vit avec elle ses hauts et ses bas dans la maladie mais aussi dans sa vie d’adolescente « normale » et c’est ce qui m’a plu. On la voit s’ouvrir petit à petit et se laisser aller quand elle comprend enfin que l’on a pas toujours le contrôle sur tout…

Les autres personnages sont les parents et frères et sœurs de Sammie, son amie Maddie avec qui elle fait équipe dans son groupe de débat (sa passion), son ami d’enfance Cooper et Stuart, jeune écrivain, qu’elle admire et pour qui elle craque. Je pense que Stuart est le seul gros cliché de ce roman et honnêtement il m’a laissée plutôt indifférente.

Chacun de ces personnages réagit à sa façon à cette situation et cela les rend très touchants et humains pour la plupart. Parfois, ce sont eux qui laissent leur trace dans le journal de Sammie pour qu’elle se souvienne.

La forme de la narration rend le roman captivant, on ne veut plus s’arrêter quand on l’a commencé même si au fond, on en connait la finalité. Certains passages sont très durs, j’y ai versé pas mal de larmes, je l’avoue, mais c’est aussi cela qui rend l’histoire réaliste. Pour moi, ce roman a une morale : on a beau vouloir tout contrôler, tout planifier, dans la vie rien n’est jamais sûr alors autant se lâcher un peu !

Les dernières pages sont les plus bouleversantes mais les plus belles à la fois. Ce livre est un petit coup de cœur, il respire l’authenticité et l’humanité. Il est également très juste et mérite vraiment d’être lu.

111

Publicités

2 commentaires sur « [Chronique] « The Memory Book » – Lara AVERY »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s