[Chronique] The Cruelty, Tome 1 – Scott Bergstrom

Je vous retrouve aujourd’hui pour une chronique concernant « The Cruelty » de Scott Bergstrom paru le 1er février 2017 chez Hachette Romans. Merci à eux ainsi qu’à NetGalley pour cette lecture.

logo_322370-500x801

Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant… Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui.

Ce roman est le premier tome d’une saga qui nous emmène aux côtés de Gwen, une adolescente de 17 ans qui vit avec son père depuis la mort de sa mère une dizaine d’années plus tôt. Elle a perdu sa mère dans des circonstances très traumatisantes et essaye désormais de vivre le plus « normalement » possible. Jusqu’à ce que son père, diplomate américain officiellement, disparaisse sans laisser de trace. Une disparition qui va la mener aux quatre coins de l’Europe.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire car le début est très introductif et le côté aventure/espionnage/thriller ne commence qu’au bout d’environ 100-150 pages. mais comme c’est un début de saga, je pardonne… Ensuite, j’ai été un peu choquée par tant de violence et par ce côté très glauque pour du YA car il ne faut pas oublier que Gwen n’a que 17 ans et qu’elle s’embarque dans un milieu très dangereux peuplé de gangsters, trafiquants et j’en passe. Je vous avoue que ça m’a un peu dérangée mais au final on oublie souvent qu’elle est si jeune et l’intrigue est si bien menée qu’on veut toujours savoir la suite. Quand l’action commence vraiment on ne peut plus lâcher le livre !

Gwen veut retrouver son père à tout prix quitte à côtoyer les pires personnes et au risque d’être elle-même capturée, torturée, tuée voire les trois en fait. Avec l’aide de quelques contacts, anciens collègues de son père, elle va sillonner Paris, Berlin et Prague à sa recherche en cachant sa véritable identité. Au fil du roman, elle se transforme et passe de jeune adolescente à combattante hors pair et très futée. Heureusement, la chance est également souvent de son côté…

Encore un petit bémol, la pseudo-romance sortie de nul part avec un garçon à qui elle a parlé une fois… Pas nécessaire à mon sens. Cependant, le fait de traverser l’Europe m’a bien plu car on voit ces villes comme on ne les verrait jamais en tant que touristes et je trouve cela intéressant ! C’est l’Europe de l’ombre que l’auteur nous fait découvrir au fil des pages.

Les personnages secondaires sont pour la plupart des malfrats de toutes sortes, certains au bas de l’échelle de la pègre mais d’autres sont parmi les plus importants d’Europe voire du monde, ils sont très bien façonnés et j’ai aimé découvrir leur vie.

En conclusion, un bilan mitigé pour moi pour plusieurs raisons mais si vous aimez les thrillers et notamment les romans d’espionnage, vous allez adorer. L’intrigue est intelligente, les villes et les personnages bien décrits et travaillés et évidemment c’est très original pour du YA. Le cliffhanger de la fin est juste mega frustrant donc je vais être obligée de lire la suite 😛

4

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] The Cruelty, Tome 1 – Scott Bergstrom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s