Publié dans Chroniques

[Chronique] « Là où tu iras j’irai » – Marie Vareille

Grâce à NetGalley et aux éditions Mazarine, que je remercie beaucoup, j’ai pu lire Là où tu iras j’irai, le nouveau roman de Marie Vareille publié le 15 mars dernier. Je crois que tous les bloggeurs littéraires qui l’ont lu sont unanimes : ce roman est une comédie feel-good comme on les aime ! Je l’ai tellement aimé qu’il risque d’arriver dans ma biblio en format papier très vite ^^

Couverture Là où tu iras j'irai

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Quand j’ai lu le résumé, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai sollicité ce titre sur NetGalley. Quelques jours plus tard le voici sur ma tablette, ma lecture peut commencer !

Isabelle est une jeune femme pleine de vie, encore un peu adolescente sur les bords mais qui déborde de tendresse. Elle est ce personnage qui a le chic pour se retrouver dans des aventures toujours plus incroyables les unes que les autres mais cette fois, elle a touché le gros lot ! En effet, elle va accepter une offre d’emploi des plus extravagantes : séduire un riche producteur de films, Jan, et cela pour un cachet plus que conséquent payé par la fille de l’homme en question. Je n’en dirais pas plus, le résumé parle par lui-même.

Nous suivons donc Isabelle en Italie où elle est chargée de s’occuper de 3 enfants, elle qui les déteste tant et ne jure que par son petit chihuahua. Elle découvre dans cette villa une famille brisée par la mort de l’ex-femme de Jan. Entre la grand-mère autoritaire, la père absent, les deux sœurs qui se déchirent et le petit dernier, Nicolas, qui refuse de parler, Isabelle va apporter la joie de vivre nécessaire à ressouder tout ce petit monde !

Vous l’aurez compris, cette histoire à la fois loufoque, drôle et attendrissante m’a touchée droit au cœur en grande partie grâce à l’écriture de Marie Vareille qui est d’une légerté sans égale. C’est un roman qui vous fait rire mais qui vous mets aussi les larmes en yeux car c’est tout simplement beau. Je pense particulièrement à la relation qui se crée petit à petit en Nicolas et Isabelle, elle réussit un nouer un contact avec lui grâce à sa lecture de la saga Harry Potter, j’ai trouvé ce clin d’œil génial !

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille de le faire au plus vite, c’est la lecture parfaite sous ce soleil de printemps 😀

6

Publicités

2 commentaires sur « [Chronique] « Là où tu iras j’irai » – Marie Vareille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s