Publié dans Chroniques

[Chronique] « Dompteur d’anges » – Claire Favan

Hello ! Je vous parle aujourd’hui de ma lecture du thriller Dompteur d’Anges de Claire Favan que j’ai pu découvrir grâce à Netgalley et aux éditions Robert Laffont que je remercie chaleureusement.

Couverture Dompteur d'anges

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au cœur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

Pour commencer, je dois dire que la couverture du roman est très réussie, j’aime beaucoup ! Concernant le contenu, malgré avoir été happée par l’histoire, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui m’a manqué pour entièrement l’apprécier.

La première partie du récit est centrée sur Max Ender, le dompteur. On découvre comment il a été jeté en prison et ce qu’il y a subit alors qu’il était innocent. En effet, il est accusé du viol et du meurtre d’un enfant donc le traitement auquel il a droit en prison est insoutenable et va le changer à jamais.

Dans la deuxième partie, on découvre les anges, à savoir les enfants enlevés par Max pour être élevés comme des tueurs. J’ai trouvé ce plan follement machiavélique mais tellement intelligent de la part de l’auteure ! On suit petit à petit l’enlèvement et la « formation » de ces enfants, on les voit grandir et devenir de plus en plus insensibles. Pourtant, malgré les idéologies que le dompteur leur met en tête, ils gardent chacun leur caractère et se différencient en choisissant par exemple leur arme de prédilection (charmants ces enfants, n’est-ce pas ?!).

Max entraîne les enfants avec acharnement jusqu’à ce qu’ils deviennent de vrais combattants. Cependant, l’un des enfants parvient à s’enfuir et tente de reconstruire sa vie, c’est lui que l’on suivra dans la troisième et dernière partie du livre. C’est d’ailleurs la partie que j’ai préféré !

Je garde de cette lecture un avis un peu mitigé car je ne connaissais pas l’auteure et je m’attendais à plus trash et peut être aussi à un peu plus d’action. De plus, l’une des scènes de la fin m’a dérangée car je l’ai trouvée un peu bâclée malheureusement :/ Par contre, le côté thriller psychologique est extrêmement bien développé ainsi que la critique de la société mise en avant par Claire Favan, ce qui rend la lecture tout de même prenante.

4

Publicités

2 commentaires sur « [Chronique] « Dompteur d’anges » – Claire Favan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s