[Chronique] « Ragdoll » – Daniel Cole

Bonjour ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un thriller, Ragdoll écrit par Daniel Cole. Ce roman est édité par Robert Laffont dans la collection La Bête Noire. Je remercie chaleureusement la ME et NetGalley pour cette lecture 🙂

Couverture Ragdoll

Un corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

Dans ce roman, nous suivons l’inspecteur Fawkes alias Wolf qui est un personnage plutôt ambigu car son passé dans la police n’est pas des plus paisibles. En effet, on apprend qu’il a enquêté quelques années en arrière sur une affaire qui a fait beaucoup de bruit notamment à cause de lui. Cette affaire est celle dite du « tueur crématiste », à l’époque Wolf a utilisé des méthodes très controversées pour coincer ce tueur mais en plus il a fait parler de lui lors du procès !

Cette petite introduction nous mène à l’affaire principale du roman, celle de « Ragdoll ». Un corps est retrouvé dans un mise en scène des plus macabres mais l’effroi de la police se révèle encore plus terrible lorsqu’ils remarquent qu’il n’y a pas une mais six victimes qui reconstituent un seul corps cousu. Autant vous dire que c’est glauque et j’adore ça ! Le roman commence donc très fort et ce n’est pas fini. Le tueur donne 6 noms aux médias, ceux de ses 6 prochaines victimes. Parmi elles se trouve un personnage clé de l’intrigue mais je ne vais pas vous spoiler.

Au fur et à mesure que progresse l’enquête des liens apparaissent entre l’affaire du « tueur crématiste » et celle de « Ragdoll ». La police se retrouve alors face à une course contre la montre assez rythmé qui propulse le roman au rang de « page turner » ! J’ai eu beaucoup de mal a en décrocher tellement j’avais envie de comprendre comment tout cela s’articulait. L’auteur a vraiment fait preuve d’ingéniosité et a su me surprendre à plusieurs reprises. Concernant les personnages, ils sont un peu trop habituels : le flic torturé et mystérieux, on connaît si on lit pas mal de thrillers ^^

Cependant, en terminant ma lecture je suis restée sur ma faim. Je ne m’attendais pas du tout à un tel final pourtant il m’a un peu déçue. Je crois que nous sommes beaucoup a avoir eu ce sentiment à la fin du roman… Beaucoup de choses sont encore floues pour moi et les relations entre certains personnages restent en suspens, j’aurais préféré une vraie conclusion mais je crois qu’il y aura une suite ? A voir.

En bref, un thriller haletant avec une intrigue travaillée qui fluctue entre 2 affaires intimement liées, des rebondissements mais des personnages un peu stéréotypés et une fin qui m’a moyennement emballée malheureusement. Mon avis sur ce roman est donc vraiment mitigé.

4

Publicités

8 réflexions sur “[Chronique] « Ragdoll » – Daniel Cole

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s